Aimé Calizzano – Mort pour la France

Au cours de la Cérémonie Commémorative de l’Appel du 18 juin,
une plaque « Mort pour la France » a été apposée sur la tombe de Aimé CALIZZANO.
Voici quelques photos de l’événement avec la présence de
M. le Maire Thierry BONGIORNO
Bernard LAGRANGE
Vice Président ARAC
la famille d’Aimé CALIZZANO dont 2 de ses sœurs.

 

La retranscription du discours prononcé par Bernard Lagrange à cette occasion.

Bonjour à tous,

Lors de la commémoration du « Cesser le feu en Algérie », le 19 Mars, sur la tombe d’Aimé CALIZZANO, n’apparaissait pas le mention:

« Mort pour la France »

Ce jour, cet oubli va être rectifié en présence de:

Monsieur Thierry Bongiorno, Maire de Gonfaron
Monsieur Guy Kachel, Adjoint aux festivités
Représentants du Conseil municipal
Madame Nicole Callizzano – Ducoux, sa sœur
Des familles Calizzano – Maurel et Merlati
De l’Arac
Du Souvenir Français
De la FNACA, Fédération Nationale des Anciens Combattants Algérie, Tunisie, Maroc dont je suis le président pour Le Luc – Gonfaron – Pignans
Des représentants d’ associations gonfaronnaises

nous allons déposer une plaque

« Mort pour la France »

sur la tombe d’Aimé qui a été magnifiquement restaurée à cette occasion par Philippe Rosak que je remercie.

Aimé, tu avais 22 ans, nous ne t’oublions pas, tu fais partie des 30.000 morts figurant sur la stèle érigée devant le cimetière en 2015 grâce à Yves Orengo et Thierry Bongiorno, maires de Gonfaron.
Ton nom est aussi inscrit en lettres d’or sur le mémorial de la Garde Frenet parmi nos 244 camarades du Var morts pendant cette guerre.
Aimé et son camarade Etienne Boero, enfants de Gonfaron n’avaient pas, à titre personnel, souhaité cette guerre, ils en sont les victimes.
Notre devoir de mémoire doit perdurer maintenant et toujours

Merci

 

Cette entrée a été publiée dans Commémorations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.